Magenta

Magenta - Mécanismes de transport des bactériophages optimisés pour le développement de revêtements antibactériens

Descriptif du projet

Le projet Magenta vise à concevoir un revêtement de surface inédit pour prévenir à long terme la formation de biofilms. Les processus d'adhésion de micro-organismes, notamment les bactéries, jouent un rôle majeur dans l'édification de biofilms et la colonisation de surfaces biologiques ou abiotiques. Ces biofilms peuvent être formés sur tout type de surfaces, et représentent des pertes financières importantes dans des domaines tels que l'industrie de l'eau, la marine marchande, l'industrie agroalimentaire.

L'originalité de ce projet réside d'une part dans le choix du revêtement antibactérien, et d'autre part dans l'utilisation des processus d'infection de bactéries par des phages, ces derniers entrant dans la composition/fonctionnalisation du revêtement. Le projet prévoit le développement de matériau à base de polymères biodégradables et fonctionnalisés avec des particules biologiques ne présentant aucune innocuité pour l'environnement.