• Eco-conception
    L'Eco-conception, un terme qui revient de plus en plus souvent dans les (...)
  • Retour sur le forum technologique multi-matériaux et procédés
     "Le Forum Technologique MultiMatériaux et Procédés est le forum de (...)
  • Le projet FAFil fête ses 1 an
    Description courte du projet : Dans le cadre du programme INTERREG VA, le (...)
  • Les nouveaux services du pôle
    Materalia adapte en permanence ses services dans le but de répondre au mieux (...)
09 octobre 2019

Appel à projets Graine

Appels à projet
Appel à projets Graine

 

Produire et valoriser les biomasses : une bioéconomie au service de la transition écologique

3ème édition - Phase 1

L'ADEME lance la troisième édition de GRAINE visant à soutenir soutenir un développement durable de la bioéconomie en réponse aux enjeux de la transition écologique autrement dit d'articuler l'accompagnement des filières de production et de valorisation de biomasses avec la réduction des impacts environnementaux et la prise en compte des services rendus par les écosystèmes.

L'appel à projets est ouvert en 2 phases :

  • Phase 1 : Appel à manifestations d'intérêt avec une clôture le 16 décembre 2019 à 16h.
  • Phase 2 : Appel à projets finalisés avec une clôture prévue mi-avril 2020.

 

L'appel à projets est structuré autour de trois grands axes :

  • L'axe 1 «Systèmes éco-efficients de production, transformation et valorisation des biomasses» vise le développement de solutions techniques pour une économie circulaire des biomasses (alimentaires et non alimentaires).
     
  • L'axe 2 «Evaluation de la durabilité et articulation des productions et usages de la biomasse» vise le développement de méthodes et d'outils pour une approche systémique et durable de la gestion des biomasses au sein des filières et des territoires.
     
  • L'axe 3 «Accompagnement au changement et instruments de politique publique pour une bioéconomie durable» vise à identifier et analyser les leviers, accompagnements et apprentissages nécessaires pour favoriser la transition.

 

Cet appel constitue également une contribution à la mise en oeuvre de l'Accord de Paris (COP 21) qui vise notamment à limiter la hausse de la température moyenne à la surface du globe à 1,5°C et à atteindre l'objectif national de neutralité carbone à l'horizon 2050, c'est-à-dire trouver un équilibre entre les émissions de l'Homme et la capacité des écosystèmes à absorber du carbone. Les solutions développées doivent ainsi intégrer la nécessaire adaptation des secteurs de la bioéconomie aux changements globaux, en limitant leur vulnérabilité et en augmentant leur résilience.

Plus d'informations