18 septembre 2018

UN PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ MATÉRIAUX INVESTI DANS LE MÉDICAL

UN PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ MATÉRIAUX INVESTI DANS LE MÉDICAL

DeviceMed, le magazine francophone de référence consacré aux technologies médiales. Publié tous les deux mois, il traite de l'actualité professionnelle du secteur. Interviewé par les journalistes de DeviceMed, Alexi Perrino, chef de projet du pôle, explique les spécificités de Materalia et des pôles de compétitivité et la place de la santé dans les projets du pôle.
 

Materalia : un pôle de compétitivité "matériaux" investi dans le médical
 

Pôle de compétitivité des Matériaux et Procédés, Materalia sert toutes les industries. Interviewé par DeviceMed, Alexi Perrino, chef de projets, nous rappelle en quoi consistent les pôles de compétitivité, les spécificités de Materalia et la place qu'occupe la santé dans les projets dont il a la charge.
 

Pourriez-vous nous rappeler ce qu'est un pôle de compétitivité ?


Un pôle de compétitivité est une structure créée par l'État dans le but d'accompagner les sociétés dans leur développement économique par l'innovation. Les pôles sont pour la plupart orientés sur des thématiques ou marchés spécifiques. La structure juridique associative des pôles permet de réunir sous une même gouvernance les partenaires
académiques de la RDI (Recherche, Développement et Innovation), les industriels et les institutions parties prenantes d'une filière économique. Pour
Materalia, il s'agit de la filière des matériaux et procédés. Materalia agit depuis la région Grand Est sur le territoire national. La caractéristique d'un pôle est d'être toujours présidé par un Industriel représentatif de la filière, gage de la vocation économique de son activité. Ces structures ont une quinzaine d'années d'activités et comptabilisent toutes plusieurs centaines de projets. Les pôles fonctionnent comme des réseaux, ou des points de référence. Ils sont le relais
central de leur écosystème et sont la porte d'entrée principale sur le domaine de l'innovation.
 

A quoi sert concrètement un pôle de compétitivité ?


Un pôle va proposer plusieurs services pour accompagner les sociétés. Le premier, et certainement le plus commun à l'ensemble des pôles, est l'accompagnement dans le montage de projets collaboratifs. Notre rôle est d'aider les sociétés à transformer leurs problématiques de R&D ou d'innovation en projet, puis de trouver le ou les partenaires technologiques et financiers qui permettront au projet d'atteindre les objectifs fixés. Enfin, nous accompagnons la réussite du projet et sa valorisation, c'est-à-dire son lancement sur le marché. Le second service, assez variable selon les pôles, concerne l'animation de la filière : proposer des veilles sur les marchés et les technologies, des événements (journées thématiques, workshops…), ou tout autre service qui peut contribuer au développement de l'information pour ces entreprises.

 

Quelles sont les spécificités du pôle Materalia ?


Nous sommes un pôle dédié aux matériaux et aux procédés, ce qui fait de notre structure, un pôle thématique. La grande majorité des
secteurs d'activité est confrontée à des problématiques liées aux matériaux. Materalia agit plus particulièrement sur quatre domaines d'activités stratégiques : l'aéronautique, l'automobile, l'énergie et la santé. Par ailleurs, l'ensemble des chefs de projets ont suivi des formations d'ingénieurs ou sont docteurs en matériaux, procédés
ou solutions industrielles. Nous avons tous travaillé dans la recherche et dans l'industrie, ce qui nous confère une aptitude à faire comprendre aux entreprises le fonctionnement des laboratoires et à sensibiliser les chercheurs aux besoins de l'entreprise. Enfin, le pôle se différencie par ses services. Au-delà des accompagnements précédemment décrits, Materalia se distingue par l'organisation d'ateliers d'innovation industrielle associant chercheurs et industriels pour résoudre, par l'innovation, la problématique spécifique d'une entreprise. Outre ces spécificités, je représente Materalia au conseil d'administration du cluster Nogentech, grappe industrielle incontournable dans le secteur
des dispositifs médicaux et regroupant plusieurs grands acteurs du domaine.

 

Comment Materalia se positionne-t-il par rapport aux autres pôles de compétitivité dédiés à la santé ?


Nous sommes complémentaires. Notre expertise porte sur les matériaux, ou les procédés liés à ces matériaux. Après tout, un matériau dédié au secteur médical reste fondamentalement un matériau qui pourrait être utilisé dans l'aéronautique, par exemple, et auquel on aurait conféré d'autres propriétés. Ainsi, lorsque l'innovation porte sur la matière ou ses process, cela rentre généralement dans notre domaine de compétences. En revanche, si l'innovation porte sur le bénéfice au patient, sur l'aspect
biologique ou médical, elle est du ressort des pôles Santé. Il arrive que les besoins des sociétés concernent l'ensemble de ces domaines et génèrent d'intéressantes collaborations entre pôles. Je pense que, dans ce cas-là, travailler en synergie est une condition sine qua non au succès d'un projet. De manière générale, nous sommes le plus souvent concernés par le secteur des Medtech, et particulièrement des dispositifs médicaux.
 

A quels projets Materalia a-t-il déjà participé dans le domaine du dispositif médical ?


Près de 25 % de nos projets concernent notre "Domaine d'Activité Stratégique" Santé. Je peux par exemple citer le projet Mecabarp, qui illustre parfaitement mes précédents propos. Il s'agit d'un projet visant à étudier les propriétés mécaniques d'un pancréas bio-artificiel. La société Defymed, porteuse du projet, s'est appuyée sur deux pôles de
compétitivité : Materalia pour l'aspect matériaux et industrialisation de sa solution et Alsace BioValley pour leur expertise dans le domaine de la santé.
Nous accompagnons également la société Logo Silver pour son projet Innov'Chair 4.0 qui porte sur le développement et l'industrialisation d'une gamme de fauteuils roulants connectés.
 

Y a-t-il dans ce secteur d'autres projets innovants dans lesquels Materalia envisage de s'impliquer prochainement ?


Bien sûr ! Il serait difficile de tous les citer, mais le plus singulier est sans doute le projet IAMRRI. Il s'agit d'un projet européen (Horizon 2020) dans
lequel le pôle est engagé en qualité de partenaire. Le projet porte sur la recherche et l'innovation responsable en fabrication additive dans le domaine de la santé. Il implique 16 partenaires issus de 15 pays européens. L'implication des entreprises, au travers de notre réseau et des partenaires de ce projet, est une condition
impérative à la réussite du projet, dont les retombées doivent être profitables aux entreprises européennes de ce secteur d'activité. Ce projet est intéressant car s'il renforce la dimension internationale du pôle, il offre aussi aux sociétés de notre réseau l'opportunité de nouer des liens profitables au niveau européen. C'est, à mon sens, le but premier d'une organisation telle que la nôtre.
 

Evelyne Gisselbrecht 
 

Site internet DeviceMed

 

Téléchargements

Partager : UN PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ MATÉRIAUX INVESTI DANS LE MÉDICAL